LA CENENRETOLA TOUR 200 YEARS, SOME REVIEWS

Tenor Edgardo Rocha, as Prince Ramiro, featured a brilliant coloratura and effortless high notes. His voice did not project as well as it should have, and his timbre was perhaps not the most beautiful, but his command of the Rossini score was solid. He also has a natural comic talent that makes him spontaneous and engaging on stage.

More info…

As Don Ramiro, the young Uruguayan tenor Edgardo Rocha both looks and sounds quite the dashing Prince Charming. The voice is very flexible, the timbre bright and seductive, perfectly suited to this repertoire. His performance of the showpiece aria “Sì, ritorvarla io giuro” earned him some of the loudest cheering of the evening.

More info…

Edgardo Rocha se montre un ténor de charme, vaillant, solide et son Ramiro n’est pas dénué d’une certaine noblesse.

More info…

Le ténor Edgardo Rocha campe le rôle noble de Don Ramiro, le Prince Charmant (sous habit de laquais). Il est convaincant car jeune et fougueux, mais dans la scène de la reconnaissance de l’Acte I, il est tendre, accordant sa voix à celle de Bartoli. Dans son grand air de l’Acte II « Sì, ritrovarla io giuro », sa voix brillante atteint le ré aigu sans difficulté. Le diapason moins élevé des instruments anciens lui permet d’exploiter cette tessiture avec plus de naturel et moins de tension vocale que dans des productions avec instruments modernes.

More info…

Entendu par un collègue dans le personnage de Rodrigo d’un Otello rossinien à Paris en avril 2014, le ténor uruguayen Edgardo Rocha campe un Don Ramiro qui donne le meilleur de lui-même par d’impressionnants forte puissamment tenus dans sa cascade d’airs du second acte « Si, ritrovarla io giuro » et dans son dialogue avec l’orchestre.

More info…

Edgardo Rocha confirme les attentes que son nom avait fait naître. Si le timbre n’exerce pas sur nous de séduction particulière, l’émission franche, la capacité à phraser, à nuancer, la solidité des aigus, après la crédibilité de l’acteur dans le duo de la rencontre, où il se montre un partenaire fiable pour Cecilia Bartoli, ont déjà fait de lui un interprète recherché du rôle de Ramiro.

More info…

Edgardo Rocha stellt nicht nur optisch einen charismatischen jungen Prinzen dar, sondern versprüht mit seinem geschmeidigen Tenor in strahlenden Höhen königlichen Glanz. Das Duett zwischen Rocha und Bartoli, “Un soave non so che”, in dem die beiden ihre Gefühle füreinander erkennen, avanciert in der hinreißenden Interpretation der beiden zu einem Höhepunkt des Abends.

More info…

Dafür ist Edgardo Rocha ein junger, strahlender Rossiniprinz wie aus dem Opern-Märchenbuch. Sein leicht ansprechender wie anschmiegsamer Tenor schwingt sich mühelos empor in die Stratosphären des Hohen C, auf dem er sich schon mal um die eigenen Achse dreht, damit auch das Publikum hinter der Bühne in den vollen Genuss des erotisch erregenden Tones kommt.

More info…

 

Leave a Comment