REVIEWS FROM STABAT MATER AT THE FESTIVAL DE SAINT-DENNIS

“Edgardo Rocha, le ténor chantent presque de mémoire, gardant un contact avec le public. Dans le célèbre air de ténor “Cujus Animam”, Rocha semble parfaitement adapté à ce répertoire. Sa voix a un beau timbre “latin”, clair, chaleureux, précis et agile. Les phrases sont toutes exécutées comme écrites et le ré-bémol aigu exécuté dans un son plein, vibré (pas comme certains ténors dans un effet de voix à demi-mâché), presque sans effort, sans changement de qualité”.

Henry Runey, 15 June 2017
www.olyrics.com

 

“Contraltino familier des rôles haut perchés, Edgardo Rocha n’a a priori pas à redouter ce morceau de bravoure qu’est le « Cujus animam ». Le contre-ré bémol final reste certes un obstacle que le ténor franchit avec une appréhension audible et le timbre pincé peut déconcerter ceux qui ne sont pas habitués à ce type de voix, si l’on en juge aux commentaires à la sortie du concert. Mais, ces réserves exceptées, rien ne vient entraver un chant dont l’éclat se satisfait du caractère fanfaron de l’air”.

Christophe Rizoud, 13 June 2017
www.forumopera.com

Leave a Comment